Plaines de Liuwa

Zambie

La Parc

Les plaines de Liuwa, à l’ouest de la Zambie, possèdent l’un des plus vieux antécédents de conservation en Afrique qui remonte à la fin du XIXème siècle, lorsque le roi du Barotseland a désigné son peuple en tant que gardien de la réserve.

© Andrew MacDonald

Le Parc National des Plaines de Liuwa en Zambie possède l'un des plus anciens antécédents de conservation en Afrique qui remonte au XIXème siècle, lorsque le roi Lubosi Lewanika du Barotseland, , a désigné son peuple comme gardien du parc et de sa faune, ce qui perdure encore aujourd’hui. Avec plus de 10.000 personnes vivant dans le parc, Liuwa est un exemple vivant de la façon dont les êtres humains et la faune peuvent coexister et bénéficier dans un paysage partagé. Chaque année, Liuwa accueille la deuxième plus grande migration de gnous du continent - sans exagération, il s’agit-là de l'un des spectacles les plus glorieux de la planète. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Avant la prise en charge de Liuwa par African Parks en 2003, les gnous et les zèbres étaient en forte baisse, les rizières menaçaient les prairies herbeuses et seule une dernière lionne solitaire, «Lady Liuwa», errait dans les plaines.

© Burrard Lucas

En 2008, African Parks a entamé une série de réintroductions de lions pour réunir cette dernière lionne avec sa propre espèce, et ainsi une nouvelle vie a commencé alors qu'elle rejoignait peu à peu une troupe qui a grandi et compte 10 lions. Au cours de la même période, les élans et les buffles ont également été réintroduits dans le parc et le gibier des plaines a commencé à augmenter, fournissant une base de proies saine aux lions, ainsi qu'aux guépards et aux hyènes. Grâce à l’application efficace de la loi, les niveaux de braconnage ont diminué et des plans d’utilisation des terres ont été mis en place en même temps que la pêche durable et d’autres projets communautaires, fournissant des moyens de subsistance aux populations locales. Malheureusement, en 2017, Lady Liuwa est décédée. Elle a vécu jusqu'à l'âge de 18 ans, mais elle a laissé en héritage une petite mais croissante troupe de lions qui vivent ensemble dans les plaines florissantes de Liuwa.

Faits Saillants

  • Lorsqu’African Parks a pris en charge la gestion des Plaines de Liuwa, il ne restait plus qu'une seule lionne, la célèbre Lady Liuwa. Le parc a stimulé la population en introduisant des lions supplémentaires pour créer une petite mais croissante troupe de 10 individus.
  • La migration des gnous est la deuxième en importance sur le continent et contribue de manière significative au tourisme, contribuant à l'emploi local et aux nouvelles sources de revenus.
  • Le tourisme a reçu un coup de pouce important en avril 2017 avec l'ouverture du King Lewanika Lodge, camp de luxe tant attendu, et les visiteurs ont également continué à fréquenter les terrains de camping appartenant au parc.
  • Liuwa a été choisie par le New York Times en tant qu’une des 52 meilleures destinations à visiter en 2018, et le King Lewanika Lodge a été repris dans la "It List" d’hôtels de Travel + Leisure pour 2018.
    © Heinrich van den Berg
  • La population de carnivores de Liuwa est en augmentation; la population de guépards se rétablit avec l'a naissance de sept petits; et les hyènes tachetées prospèrent avec une population estimée à plus de 500 individus.
  • Un recensement aérien effectué en 2017 a révélé une augmentation du nombre de gnous, d'élans et de buffles, tandis que les populations de damalisques, de lechwes et de zèbres restent stables.
  • Un fonds de Développement Communautaire verse des montants mensuels pour des projets d'infrastructure communautaire, y compris des initiatives de lutte contre le braconnage.
  • Une combinaison de l'engagement communautaire, de programmes éducatifs et d'une application efficace de la loi a permis de comprendre que la diminution du braconnage entraîne des avantages directs pour les communautés locales.
  • Travailler avec les communautés et utiliser efficacement un réseau d’informateurs a permis un certain nombre d’arrestations, de saisies d’armes et de condamnations.
  • Le programme d'éducation environnementale de Liuwa a vu l'introduction de Clubs de Conservation dans plusieurs écoles du parc et de ses environs, ce qui accroît la sensibilisation à l'environnement chez les enfants de la région.

A l’Horizon

Bien que l'attraction touristique du parc soit forte, davantage d'infrastructures sont nécessaires pour garantir que les communautés locales bénéficient directement de cette industrie. Fournir des solutions durables aux communautés vivant dans des conditions climatiques instables avec une diminution des ressources est une priorité.

Partenaires

En 2003, African Parks a conclu un partenariat avec le DNPW (Département des Parcs Nationaux et de la Faune ) et l’Etablissement Royal du Barotse (les gardiens traditionnels du peuple Lozi) pour gérer le parc.

  • Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune de la Zambie (DNPZ)
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune de la Zambie (DNPZ)
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune de la Zambie (DNPZ) travaille à la protection et la conservation des zones fauniques de la Zambie ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de vie des communautés et au maintien d’une biodiversité durable. Nous avons commencé notre collaboration avec le DNPW au Parc National des Plaines de Liuwa en 2003 et dans les Zones Humides de Bangweulu en 2008.
  • bre
    L’Etablissement Royal du Barotse (BRE) – Zambie
    L’Etablissement Royal du Barotse (BRE) – Zambie, est reconnu par le Gouvernement zambien en tant qu’entité administrative officielle de la région de Baroste (Barosteland) et, en tant que tel, est un partenaire essentiel dans le projet des Plaines de Liuwa. Sa Majesté Lubosi Imwiko et le Limulunga Kuta (parlement) ont joué un rôle important pour convaincre le Gouvernement zambien de conclure un accord avec African Parks en 2003 et un rôle actif dans l'orientation du projet grâce à la participation de deux représentants du BRE au Conseil d’Administration de Liuwa.
  • Le WWF
    Le WWF
    Le WWF- Pays-Bas soutient African Parks depuis 2007, avec pour objectif de développer le modèle de gestion d’African Parks à travers l'Afrique. Plus de 6,5 millions d'euros ont été consacrés aux coûts de fonctionnement de base et aux projets de conservation dans le Parc National des Plaines de Liuwa, dans les Zones Humides de Bangweulu et à Odzala-Kokoua. Un groupe de cinq familles appelé le «Cercle d'Odzala» contribue à la partie Odzala de ce financement. Notre partenariat avec le WWF aux États-Unis se concentre également sur Odzala-Kokoua. Le WWF-Belgique est devenu un partenaire financier stratégique d'African Parks soutenant nos parcs du Malawi et des Plaines de Liuwa.
  • Walton Family Foundation
    La Walton Family Foundation
    Le Fonds Rob et Melani Walton est axé sur la philanthropie et la protection de la biodiversité. La fondation soutient African Parks depuis 2010 : elle a fourni le financement du démarrage essentiel pour l’Akagera, et a contribué à faciliter notre travail de manière plus générale. L'engagement le plus récent de la Walton Family Foundation, à savoir une subvention de 5 millions de dollars sur cinq ans, soutient stratégiquement le portefeuille de African Parks.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réservez votre séjour maintenant