Pendjari

Bénin

Le Parc

La Pendjari est un bastion de la conservation en Afrique de l’Ouest, qui fait partie d’une triade extrêmement importante de parcs nationaux et de réserves où 90% de la population de lions d’Afrique de l’Ouest demeure.

© Jonas van de Voorde

La Pendjari forme la principale composante du complexe transnational W-Arly-Pendjari (WAP), un territoire d’une superficie de de 32 250 km2 à cheval sur le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Cet écosystème sauvage encore intact, le plus vaste d’Afrique de l’Ouest, a connu diverses menaces au fil des ans du fait d’une gestion et de ressources inexistantes couplées à des pressions humaines grandissantes, le tout dans un contexte de grande instabilité régionale. En réponse à la fragilité de ce site d’importance mondiale, et reconnaissant avec une grande clairvoyance le rôle majeur que pourrait jouer la revitalisation de ses aires protégées dans le développement durable du Bénin, le gouvernement a invité African Parks, en mai 2017, à en prendre en charge la gestion et à le revitaliser par le biais du tourisme et des entreprises venant en soutien des communautés locales.

© Jonas van de Voorde

Six mois plus tard, la Pendjari a reçu un fantastique appel d’air à même de faire de cette vision une réalité : en janvier 2018, 23 millions $US ont été engagés sur dix ans par le gouvernement béninois, la Fondation Wyss, le National Geographic et la Fondation Wildcat. En l’espace de seulement trois ans, la Pendjari a recruté le groupe d’écogardes le plus important et le plus professionnel de son histoire. D’importantes recherches écologiques sont en cours grâce au suivi des éléphants, des lions et d’autres espèces menacées. Même pendant la pandémie de Covid-19, le parc a fourni des emplois, soutenu les communautés et leurs moyens de subsistance, assuré l’éducation, les soins médicaux et la stabilité de milliers de personnes. Les progrès réalisés à ce jour, couplés à son soutien croissant à ses aires protégées, ont conduit le gouvernement, en mai 2020, à inviter officiellement African Parks à gérer le Parc national du W au Bénin, étendant ainsi l’impact de sa protection à des milliers d’autres personnes.

Faits marquants

  • La Pendjari est l’un des derniers bastions des 1 700 éléphants de la région et abrite le quart des 400 lions restants en Afrique de l'Ouest, en danger critique d'extinction. Diverses espèces d'antilopes la parcourent, une population de guépards reste présente et plus de 460 espèces aviaires y ont été documentées.
  • Des écogardes ont été déployés dans l’ensemble du complexe de la Pendjari pour veiller à ce que les populations et la faune bénéficient de la stabilité accrue dans la région.
  • Environ 3000 élèves et 184 enseignants ont bénéficié du programme d'éducation environnementale du parc en 2018.
  • En collaboration avec l’Elephant Crisis Fund et le Lion Recovery Fund, 15 colliers satellites ont été déployés sur des éléphants et 10 sur des lions à la Pendjari afin de mieux comprendre leur écologie et leurs mouvements dans le complexe Arly-Pendjari.
  • Environ 3 000 élèves et 184 enseignants ont bénéficié du programme d'éducation environnementale du parc en 2018.
  • Afin de mieux interpréter les mouvements de la faune et de collecter des données essentielles, une mission de pose de colliers s'est achevée en décembre 2020 : cinq éléphants supplémentaires ont été munis de colliers (ce qui porte leur nombre à 30 à la Pendjari) ; 10 antilopes (cinq topis et cinq bubales) ont été munies de colliers pour la première fois, dans le cadre d’une action transfrontalière plus large dans laquelle 25 éléphants et cinq antilopes ont également été équipés dans le Parc national du W.
  • Nous avons créé une brigade spéciale chargée de l’application de la loi afin de protéger la faune et de créer avec les communautés locales des groupes de soutien pour la conservation appelés « constituencies ».
  • En collaboration avec le gouvernement du Bénin, la National Geographic Society et la Fondation Wyss, ainsi que plusieurs autres partenaires, nous travaillons à la restauration écologique et à la protection de la Pendjari, ainsi qu’à revitaliser ce site d'importance mondiale.

A l’Horizon

© Stefan Heunis

En protégeant la dernière grande étendue sauvage d’Afrique de l’Ouest et ses espèces emblématiques, lesquelles constituent un atout pour l’économie béninoise, nous créons un énorme potentiel pour la positionner comme une destination mondiale du tourisme animalier. Cela augmentera l'emploi et générera des revenus indispensables pour le parc ainsi que pour les communautés locales vivant dans la région. Travailler avec les communautés est une priorité absolue pour atténuer les conflits hommes-faune et fournir des moyens de subsistance alternatifs au braconnage et à l'extraction des ressources, afin d'assurer la prospérité de la région.

Notre partenaire 

En mai 2017, le gouvernement du Bénin a conclu un accord à long terme avec African Parks pour revitaliser, réhabiliter et développer la Pendjari. Celle-ci est l'un des 45 projets phares du programme d'investissement national « Le Bénin révélé ».

  • L’Elephant Crisis Fund (ECF)
    L’Elephant Crisis Fund (ECF), est une initiative financée par le Save the Elephants and Wildlife Conservation Network, en collaboration avec la Fondation Leonardo DiCaprio: un fonds flexible et réactif axé sur l’aide d’urgence et le soutien aux efforts novateurs des ONG pour lutter contre le braconnage, le trafic et l’ivoire. Depuis 2016, l'ECF a fourni plus de 800.000 USD pour des projets catalytiques à travers le portefeuille d’African Parks, y compris à Zakouma, au Chinko, à la Garamba, à la Pendjari et à Odzala.
  • The Republic of Benin Logo
    Le Gouvernement du Bénin
    La Présidence de la République du Bénin a conclu un partenariat à long terme avec African Parks en mai 2017 pour revitaliser, réhabiliter et développer le Parc National de la Pendjari, l'une des plus grandes réserves protégées restantes en Afrique Centrale et de l'Ouest. La revitalisation du Parc National de la Pendjari est l'un des 45 projets phares du programme national d'investissement «le Bénin Révélé», annoncé par la Présidence de la République du Bénin en décembre 2016.
  • Nat Geo Logo
    La National Geographic Society
    La National Geographic Society est une organisation à but non lucratif qui repousse les limites de l'exploration pour approfondir notre compréhension de notre planète et nous permettre à tous de générer des solutions pour un avenir plus durable. La Société appuie le Parc National de la Pendjari au Bénin avec une subvention de plusieurs millions de dollars sur cinq ans qui permet, en plus de l'exploration scientifique du parc, de développer une technologie pour surveiller et protéger le site; d’aider à réunir les parties prenantes pour développer un plan de gestion à grande échelle, et d’aider à plaider en faveur d'un financement et d'une protection à long terme.
  • The Wyss Foundation
    La Fondation Wyss
    La Fondation Wyss est une fondation caritative privée dédiée au soutien de solutions novatrices et durables qui améliorent des vies, autonomisent les communautés et renforcent les liens avec la terre. La Fondation appuie les parcs nationaux de l’Akagera, Liwonde, Majete et Nkhotakota et, dans le cadre d'un engagement novateur de 65 millions de $US sous la forme de subventions pour cinq nouveaux parcs, a commencé à soutenir le Parc National de la Pendjari au Bénin et le Parc National de l’Archipel de Bazaruto au Mozambique.
  • The Wildcat Foundation
    La Wildcat Foundation
    La Wildcat Foundation est une fondation philanthropique privée dont le but est d'aider à sauver et à assurer la conservation à long terme de la faune et de la flore sauvages menacées en Afrique. Elle estime que les paradigmes traditionnels de protection de la faune sont inadéquats pour faire face aux problèmes actuels de braconnage et de trafic, et elle cherche et appuie de nouvelles approches novatrices. La Wildcat Foundation a fourni un soutien essentiel à African Parks pour ses efforts d'application de la loi et de lutte contre le braconnage à la Garamba, à Liwonde et à Nkhotakota
  • La Fondation des Savanes Ouest-Africaines
    La Fondation des Savanes Ouest-Africaines
    La Fondation des Savanes Ouest-Africaines « FSOA » est un fonds fiduciaire pour l’environnement de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest qui vise le financement durable de la conservation de la biodiversité, la protection et la gestion du patrimoine naturel. Il a pour objectif principal de contribuer dans un premier temps au financement d’activités dans les écosystèmes de savane du Nord du Bénin et à terme, pouvoir fournir un appui financier pour la conservation et la gestion durable de l’ensemble du Complexe transfrontalier WAP composé des Parcs Nationaux de la Pendjari et du W au Bénin, et des Parcs Nationaux d’Arly et du W au Burkina Faso.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune. 

Pour en savoir plus sur la visite du parc, cliquez ici.