Majete

Malawi

La Réserve

Majete est une Réserve de Faune nichée dans le sud-ouest du Malawi et qui a une histoire incroyable de résurgence et de restauration.

© Marcus Westberg

En seulement 14 ans, Majete est passée d’une forêt qui n’offrait ni emploi ni tourisme et avec seulement quelques antilopes dans son périmètre à un paradis productif et florissant pour la faune la plus emblématique de l’Afrique, générant des revenus et des bénéfices pour les communautés locales. Des décennies d’anarchie et de braconnage avaient conduit à l’éradication de la faune de la réserve dans les années 90. Tout a changé en 2003, lorsqu’African Parks a pris la gestion de Majete, le premier parc à entrer dans notre portefeuille. Nous avons immédiatement commencé à faire revivre le parc à travers une série de réintroductions d'espèces.

© Marcus Westberg

Aujourd'hui, Majete est en plein essor, à tel point que sa faune est déplacée pour peupler d'autres parcs et réserves privées du pays. Nous avons maintenu un record significatif de 16 et 13 années de zéro braconnage de rhinocéros et d’éléphants depuis leurs introductions respectives ; et le tourisme a augmenté de 27% par rapport à l'année dernière, avec plus de 12.000 visiteurs, qui ont apporté plus de 320.000 USD à la réserve et aux communautés. Majete est l'histoire d'un parc qui renaît de ses cendres - preuve vivante de la manière dont un parc considéré comme une terre en friche peut être restauré et reconstitué et servir de source de vie pour la faune et les hommes.

 

Faits Saillants

  • © Frank Weitzer
    Plus de 2 900 animaux de 15 différentes espèces ont été réintroduits, notamment des rhinocéros noirs, des éléphants, des lions, des léopards, des antilopes, des impalas et des buffles. Le repeuplement du parc a conduit Majete à devenir une réserve des «Big Five» et la principale destination de faune du Malawi.
  • En 2017, la population d'éléphants était passée à plus de 430 individus depuis 2006, ce qui a permis de transférer 154 individus de Majete à Nkhotakota pour aider à repeupler cette réserve dans le cadre de notre translocation historique de «500 éléphants».
  • L’application efficace de la loi et l’engagement de la communauté ont entraîné une diminution significative du nombre d’incidents de braconnage dans la réserve année après année, et aucun rhinocéros ou éléphant n’a été braconné depuis 2003.
  • L’emploi a plus que décuplé à Majete depuis la prise en gestion parAfrican Parks en 2003.
  • L'économie locale a été transformée en créant des opportunités économiques et en fournissant des services grâce à la construction d'infrastructures, notamment des écoles, des cliniques et des routes sûres.
  • Le tourisme est en hausse, avec plus de 12 000 touristes visitant le parc en 2018, soit une augmentation de 27% par rapport à 2017, générant plus de 320 000 USD de revenus en 2018.
  • En 2014, un centre de recherche et de prévention du paludisme à la pointe de la technologie a été construit à Majete dans le but de réduire le paludisme de 80% dans les communautés environnantes avant 2018.  Les sites d'essai qui ont utilisé les outils suggérés n'ont signalé aucune piqûre infectieuse en 2018.
  • Un programme de bourses d'études a été mis en place pour subvenir aux frais de scolarité d’enfants de la région qui, autrement, n'auraient peut-être pas eu la possibilité d'aller à l'école.
  • En 2018, quatre nouveaux lions (deux mâles et deux femelles) ont été transférés vers la réserve depuis l'Afrique du Sud afin d'accroître la diversité génétique de la population.
  • 13 girafes sud-africaines ont été transférées d'Afrique du Sud vers la réserve, établissant sa première population et élargissant l'aire de répartition de l'espèce pour soutenir sa conservation à travers la région.

A l’Horizon

Notre objectif est de maintenir notre record de zéro perte de rhinocéros ou d’éléphants et de continuer à améliorer la qualité de vie des communautés en périphérie de la réserve en intensifiant les activités génératrices de revenus et en mettant en œuvre des mesures de lutte contre le paludisme.

Majete
© Marcus Westberg

 

Partenaires

Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi est l’organisme officiel chargé des parcs nationaux, des réserves de faune et des sanctuaires, ainsi que de la gestion de la faune sur les terres communales du Malawi. Nous avons commencé à travailler avec le DNPW dans la réserve de Faune de Majete en 2003 et dans la Réserve de Faune de Nkhotakota et au Parc National de Liwonde en 2015.

  • Malawi Department of National Parks and Wildlife
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (DNPW)
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (DNPW) est l'organisme légal chargé des parcs nationaux, des réserves de faune et des sanctuaires ainsi que de la gestion de la faune sur les terres communales au Malawi. Nous avons commencé à travailler avec le DNPW dans la Réserve de Faune de Majete en 2003 puis dans la Réserve de Faune de Nkhotakota et au Parc National de Liwonde en 2015
  • The Wyss Foundation
    La Fondation Wyss
    La Fondation Wyss est une fondation caritative privée dédiée au soutien de solutions novatrices et durables qui améliorent des vies, autonomisent les communautés et renforcent les liens avec la terre. La Fondation appuie les parcs nationaux de l’Akagera, Liwonde, Majete et Nkhotakota et, dans le cadre d'un engagement novateur de 65 millions de $US sous la forme de subventions pour cinq nouveaux parcs, a commencé à soutenir le Parc National de la Pendjari au Bénin et le Parc National de l’Archipel de Bazaruto au Mozambique.
  • Le WWF
    Le WWF
    Le WWF- Pays-Bas soutient African Parks depuis 2007, avec pour objectif de développer le modèle de gestion d’African Parks à travers l'Afrique. Plus de 6,5 millions d'euros ont été consacrés aux coûts de fonctionnement de base et aux projets de conservation dans le Parc National des Plaines de Liuwa, dans les Zones Humides de Bangweulu et à Odzala-Kokoua. Un groupe de cinq familles appelé le «Cercle d'Odzala» contribue à la partie Odzala de ce financement. Notre partenariat avec le WWF aux États-Unis se concentre également sur Odzala-Kokoua. Le WWF-Belgique est devenu un partenaire financier stratégique d'African Parks soutenant nos parcs du Malawi et des Plaines de Liuwa.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réserver votre séjour ici