Liwonde

Malawi

La Réserve

Les vieux baobabs et les imposants palmiers borassus sont la toile de fond de cette magnifique réserve du sud du Malawi.

Frank Wietzer
© Frank Wietzer

Situé au Malawi, le «cœur chaud de l'Afrique», le Parc National de Liwonde a été le théâtre d'incroyables translocations, de réintroductions d'espèces sauvages et de transformations. Lorsqu’African Parks a pris la gestion de Liwonde, en partenariat avec le DNPW (le Département des Parcs Nationaux et de la Faune) en 2015, le parc était criblé de dizaines de milliers de pièges métalliques- il y avait plus de pièges que de grands animaux - les niveaux de conflits hommes-faune étaient parmi les plus élevés dans la région. Les gens tuaient tout dans le parc et, tragiquement, ils étaient également tués par les éléphants et les crocodiles. Une situation sans loi et pleine de défis.

© Frank Wietzer

Mais en 2015, African Parks a immédiatement commencé à construire une clôture électrique pour maintenir la faune à l'intérieur du parc et les activités illégales en dehors. Un an plus tard, Liwonde était à l’épicentre d’une des plus importantes translocations d’éléphants de l’histoire, lors de laquelle 336 éléphants ont été transférés à la Réserve de Faune de Nkhotakota au Malawi pour aider à restaurer cette réserve-là. Cette translocation a non seulement aider à réduire la pression sur les habitats naturels de Liwonde, mais a également aidé à résoudre la situation de conflits entre l'homme et la faune. Depuis 2015, plus de 31.000 pièges ont été retirés, le braconnage a été considérablement réduit et est maintenant sous contrôle.

© Frank Wietzer

Après avoir restauré la sécurité dans le parc, nous avons commencé à rétablir la population de prédateurs de Liwonde. Les guépards ont été réintroduits en 2017, ramenant l'espèce au parc après 100 ans. Une population fondatrice de 10 lions a également été réintroduite de Majete et d'Afrique du Sud en 2018. Les populations d'animaux sauvages sont en augmentation, tout comme le nombre de personnes qui viennent dans le parc pour s'émerveiller de sa renaissance. Le nombre de touristes est en hausse de 25% et les revenus ont augmenté de 70% depuis 2016. En deux petites années, Liwonde a reçu une seconde chance et est restauré et transformé pour le bien-être de la faune et des personnes qui y vivent.

Faits Saillants

  • La construction et l'entretien constant d'une nouvelle clôture électrique de 117 km de périmètre ont diminué l'incidence des conflits entre l'homme et la faune, entraînant une disparition de la mortalité humaine depuis juillet 2016.
  • Le braconnage a été maîtrisé et plus de 36.000 pièges à collets ont été retirés.
    © Sean Viljoen
  • Un centre de formation pour les rangers a été construit pour fournir un terrain d'entraînement indispensable aux rangers du Malawi et du continent.
  • 336 éléphants ont été transférés dans la Réserve de Faune de Nkhotakota pour repeupler le parc et réduire la dégradation de l'habitat ainsi que les conflits hommes-éléphants à Liwonde.
  • 900.000 personnes vivent autour de Liwonde et dépendent des ressources naturelles pour leur survie. Ces communautés bénéficient directement du développement communautaire et des opportunités d'emploi accrues offertes par le parc.
  • Le Prince Harry a rejoint African Parks en 2016 et 2017 pour la translocation historique des éléphants.
  • En 2017, sept guépards, les premiers à revenir au Malawi en 20 ans, ont été réintroduits à Liwonde et la population a déjà doublé avec la naissance de huit petits.
  • En 2018, 10 lions ont été réintroduits à Liwonde depuis la Réserve de Faune de Majete et l’Afrique du Sud ; leur dernière observation datait d’il y a 10 ans.

A l’Horizon

Le monitoring et la gestion des populations croissantes d'éléphants et de rhinocéros noirs restent une priorité majeure, tout comme les populations de guépards et de lions nouvellement réintroduites. L’amélioration de l’accès à l’eau et à l’électricité est une nécessité urgente avec la construction de nouveaux logements et de nouvelles routes.

Partenaires

Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (DNPW) est l’organisme officiel chargé des parcs nationaux, des réserves de faune et des sanctuaires, ainsi que de la gestion de la faune sur les terres communales du Malawi. Nous avons commencé notre travail avec le DNPW dans la Réserve de Faune de Majete en 2003 et dans la Réserve de Faune de Nkhotakota et le Parc National de Liwonde en 2015.

  • Malawi Department of National Parks and Wildlife
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (DNPW)
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune du Malawi (DNPW) est l'organisme légal chargé des parcs nationaux, des réserves de faune et des sanctuaires ainsi que de la gestion de la faune sur les terres communales au Malawi. Nous avons commencé à travailler avec le DNPW dans la Réserve de Faune de Majete en 2003 puis dans la Réserve de Faune de Nkhotakota et au Parc National de Liwonde en 2015
  • wyss
    La Fondation Wyss
    La Fondation Wyss est une fondation caritative privée dédiée au soutien de solutions novatrices et durables qui améliorent des vies, autonomisent les communautés et renforcent les liens avec la terre. La Fondation appuie les parcs nationaux de l’Akagera, Liwonde, Majete et Nkhotakota et, dans le cadre d'un engagement novateur de 65 millions de $US sous la forme de subventions pour cinq nouveaux parcs, a commencé à soutenir le Parc National de la Pendjari au Bénin et le Parc National de l’Archipel de Bazaruto au Mozambique.
  • Le WWF
    Le WWF
    Le WWF- Pays-Bas soutient African Parks depuis 2007, avec pour objectif de développer le modèle de gestion d’African Parks à travers l'Afrique. Plus de 6,5 millions d'euros ont été consacrés aux coûts de fonctionnement de base et aux projets de conservation dans le Parc National des Plaines de Liuwa, dans les Zones Humides de Bangweulu et à Odzala-Kokoua. Un groupe de cinq familles appelé le «Cercle d'Odzala» contribue à la partie Odzala de ce financement. Notre partenariat avec le WWF aux États-Unis se concentre également sur Odzala-Kokoua. Le WWF-Belgique est devenu un partenaire financier stratégique d'African Parks soutenant nos parcs du Malawi et des Plaines de Liuwa.
  • People's Postcode Lottery
    La People's Postcode Lottery
    La People's Postcode Lottery est une loterie de bienfaisance qui collecte des fonds pour de bonnes causes à travers la Grande-Bretagne et dans le monde. Un minimum de 32% des fonds recueillis va directement aux organismes de bienfaisance. 282 millions de livres sterling ont été décernés à ce jour à des milliers de bonnes causes. African Parks a reçu des fonds du Postcode Planet Trust depuis 2015. En 2017, African Parks a reçu 250.000 £ de subvention régulière et 550.000 £ de subvention supplémentaire.
  • dioraphte
    Stichting Dioraphte
    Stichting Dioraphte est une fondation basée aux Pays-Bas. Dioraphte soutient les initiatives sociales, la science et la recherche, les arts de la scène et le patrimoine culturel aux Pays-Bas et des initiatives sociales dans cinq pays africains (Éthiopie, Kenya, Ouganda, Soudan du Sud et Malawi). Dioraphte aide African Parks à renforcer ses capacités de lutte contre le braconnage, grâce à une formation des rangers (en coopération avec le Southern African Wildlife College) et à la mise en place d'un réseau de communication LoRa.
  • Anna McWane
    Anna McWane
    Anna McWane a siégé au Conseil d'Administration de l'African Parks Foundation of America depuis 2007. Anna combine un fort intérêt pour les affaires internationales avec un engagement envers les questions sociales et éducatives. Amoureuse des animaux et cavalière de compétition, elle soutient fermement les efforts de l'AP pour préserver les espèces et les lieux sauvages menacés dans toute l'Afrique.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réserver votre séjour aujourd’hui