Garamba

République Démocratique du Congo

La Parc

La Garamba, l'un des plus anciens parcs nationaux d'Afrique et Site du Patrimoine Mondial, est située en RDC et constitue le dernier bastion de la plus grande population d'éléphants et de la dernière population de girafes du Kordofan.

© Marcus Westberg

Le Parc National de la Garamba est situé dans le nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC), à la frontière du Soudan du Sud. Ce magnifique paysage est cependant souvent qualifié de « ground zero » quand il est question des guerres de braconnage des éléphants en Afrique. Encore pas plus tard que les années 70, la Garamba abritait jusqu'à 22. 000 éléphants mais les braconniers militarisés ont réduit leur population à moins de 1.200 aujourd'hui, et en 2006, les rhinocéros blancs du nord y étaient totalement exterminés. Ces braconniers hautement motivés et constitués de groupes armés sud-soudanais, et L'Armée de Résistance du Seigneur (LRA), ne reculent devant rien pour cibler les éléphants restants du parc afin de vendre leur ivoire pour financer leurs activités criminelles, causant des ravages aussi parmi la faune et la population locale. Pour arrêter la destruction complète du parc et stabiliser la région, African Parks a signé en 2005 un accord destiné à gérer la Garamba avec l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

© Marcus Westberg

La Garamba représente l’un des plus grands défis de la conservation d’African Parks, mais la révision complète de notre stratégie d’application de la loi, avec le soutien essentiel de la Wildcat Foundation, de l’UE, de la Banque Mondiale et de l’USAID, la formation améliorée des rangers et l’intégration de nouvelles technologies, nous ont permis de faire face à ces menaces de front. Nous gagnons enfin du terrain et pour la première fois depuis des années, le braconnage des éléphants a diminué de 50% en 2017et les recensements ont montré une réduction significative des activités illégales dans le parc et les principales populations de girafes et de bubales se sont stabilisées ou sont en croissance. Notre force croissante de rangers assure la sécurité de dizaines de milliers de personnes vivant autour du parc, fournit un soutien vital aux réfugiés et aux résidents et crée des lieux sûrs pour que la civilité revienne dans ce coin du monde.

Faits Saillants

  • En janvier 2016, African Parks a renouvelé son accord de gestion pour la Garamba pour 10 années supplémentaires.
  • Une stratégie efficace d’application de la loi a été élaborée en 2016 a permis de réduire de 50% le braconnage des éléphants en 2017 par rapport aux années précédentes.
  • La protection des éléphants du parc est une priorité absolue et en 2017, 40 nouveaux éléphants ont été équipés de colliers GPS / VHF, un outil essentiel pour protéger cette espèce fortement ciblée du parc.
  • Les 48 girafes du Kordofan, en danger critique d'extinction, sont les derniers individus en RDC et, grâce à nos efforts, leur population a commencé à se stabiliser et à augmenter.
    © Marcus Westberg
  • La Garamba est l'un des plus gros employeurs de la région avec près de 500 employés à temps plein et 2.000 employés à temps partiel, y compris des équipes chargées de l'application de la loi et du personnel dévoué.
  • En 2017, des programmes d'éducation environnementale ont permis à plus de 280 écoliers de visiter le parc et plus de 1.500 étudiants ont été exposés à des activités de sensibilisation sur l'environnement et la santé humaine, notamment la prévention du paludisme et du VIH / sida.
  • Rien qu'en 2017, plus de 9.700 personnes ont été traitées par la clinique mobile de la Garamba et l'hôpital Nagero, soutenus par African Parks.

A l’Horizon

Nous nous concentrons principalement sur les efforts intensifs d’application de la loi pour contrer les menaces de braconnage auxquelles le parc est constamment confronté et pour progresser sur le développement durable de la zone, afin de réaliser des avantages socioéconomiques pour les communautés environnantes.

© Marcus Westberg

Partenaires

African Parks et l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) ont conclu un partenariat en 2005 pour gérer le parc.

  • Institute Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) of the Democratic Republic of the Congo
    L'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) en République Démocratique du Congo
    L'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) en République Démocratique du Congo, est l'autorité gouvernementale semi-autonome chargée de la gestion des aires protégées en RDC. Le mandat de l'ICCN est de contrôler et de patrouiller ces zones protégées, de recueillir et d'analyser les données sur le terrain et de faciliter les possibilités de tourisme dans la mesure du possible. Nous avons commencé à travailler avec l'ICCN au Parc National de la Garamba en 2005.
  • L’Elephant Crisis Fund (ECF)
    L’Elephant Crisis Fund (ECF), est une initiative financée par Save the Elephants and Wildlife Conservation Network, en collaboration avec la Fondation Leonardo DiCaprio: un fonds flexible et réactif axé sur l’aide d’urgence et le soutien aux efforts novateurs des ONG pour lutter contre le braconnage, le trafic et l’ivoire. Depuis 2016, l'ECF a fourni plus de 800.000 USD pour des projets catalytiques à travers le portefeuille d’African Parks, y compris à Zakouma, au Chinko, à la Garamba, à la Pendjari et à Odzala.
  • European Union
    L'Union Européenne (UE)
    L'Union Européenne (UE) est un partenaire financier stratégique en Afrique centrale qui a fourni les financements de base pour Garamba, Zakouma et Odzala-Kokoua. Dans le cadre du 11ème Fonds Européen de Développement, l'UE a engagé 20 millions d'euros dans la région du Grand Garamba pour la période 2016-2020 et 10 millions d'euros dans la région du Grand Zakouma de 2017 à 2021. Le Fonds Fiduciaire Bêkou pour la RCA a également pris un engagement de 1,5 million d'euros en faveur du Chinko.
  • Randgold Ressources
    Randgold Ressources
    La stratégie d'exploration de Randgold repose sur la découverte de gisements de classe mondiale dans les principales ceintures de roches vertes de l'Afrique occidentale et centrale. Randgold exploite cinq mines d'or dans trois pays africains - Loulo, Gounkoto et Morila au Mali; Tongon en Côte d'ivoire et Kibali en RDC. Randgold s'engage à créer des avantages durables pour ses pays d'accueil et les communautés autour de ses opérations, en veillant à ce que l'exploitation des ressources naturelles du pays hôte améliore la vie de toutes les parties prenantes.
  • Donna et Marvin Schwartz
    Donna et Marvin Schwartz
    Donna et Marvin Schwartz sont des défenseurs extraordinaires des causes liées à la conservation et aux animaux. Ils ont un intérêt particulier et un engagement fort pour la sauvegarde des éléphants et d’autres grandes espèces menacées par le braconnage. En 2017, leur financement a fourni un soutien essentiel contre le braconnage aux parcs d'African Parks dans toute l'Afrique centrale.
  • usaid
    L’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID)
    L’USAID gère le Programme régional pour l’Afrique centrale afin de préserver l’intégrité écologique de la forêt du bassin du Congo au profit des populations locales et la communauté mondiale, tout en protégeant la base de ressources pour les générations futures. L'USAID a accordé à African Parks un accord de coopération de 10 millions de dollars pour la gestion du cœur des parcs de la Garamba et du Chinko (2016-2020) et 10 millions de dollars supplémentaires pour soutenir l'engagement communautaire et les moyens de subsistance alternatifs, en collaboration avec African Wildlife Foundation (AWF) et Levin Sources. . African Parks participe également au programme de Résilience des Communautés en Afrique centrale (CRCA), qui soutient les communautés vulnérables entourant les parcs, en tant que sous-bénéficiaire d’Invisible Children.
  • USFWS
    L’US Fish & Wildlife Service (USFWS)
    L’US Fish & Wildlife Service (USFWS) a pour mission de conserver, protéger et mettre en valeur les poissons, la faune, les plantes et leurs habitats. L'USFWS a fourni des subventions pour soutenir nos programmes de lutte contre le braconnage au Chinko, à la Garamba, à Odzala-Kokoua et à Zakouma. En 2017 avec l’USAID, l'USFWS a continué à soutenir la gestion et la protection des aires protégées de la Garamba et du Chinko en Afrique Centrale, ainsi que notre travail avec le WWF dans le paysage forestier du Tri-National Sangha et du Nord du Congo et a apporté un soutien supplémentaire à la surveillance des éléphants à Zakouma.
  • Walton Family Foundation
    La Walton Family Foundation
    Le Fonds Rob et Melani Walton est axé sur la philanthropie et la protection de la biodiversité. La fondation soutient African Parks depuis 2010 : elle a fourni le financement du démarrage essentiel pour l’Akagera, et a contribué à faciliter notre travail de manière plus générale. L'engagement le plus récent de la Walton Family Foundation, à savoir une subvention de 5 millions de dollars sur cinq ans, soutient stratégiquement le portefeuille de African Parks.
  • La Wildcat Foundation
    La Wildcat Foundation
    La Wildcat Foundation est une fondation philanthropique privée dont le but est d'aider à sauver et à assurer la conservation à long terme de la faune et de la flore sauvages menacées en Afrique. Elle estime que les paradigmes traditionnels de protection de la faune sont inadéquats pour faire face aux problèmes actuels de braconnage et de trafic, et elle cherche et appuie de nouvelles approches novatrices. La Wildcat Foundation a fourni un soutien essentiel à African Parks pour ses efforts d'application de la loi et de lutte contre le braconnage à la Garamba, à la Pendjari, à Liwonde et à Nkhotakota.

Contactez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réservez votre séjour dans ce paradis