Bazaruto

Mozambique

Le Parc

S'étendant sur 1.430 km² de paysage marin productif et cinq îles au large des côtes du Mozambique, l'Archipel de Bazaruto englobe des habitats terrestres et marins d'une valeur écologique unique.

Bazaruto
© Scott Ramsay

L'archipel de Bazaruto est constitué d'une extraordinaire collection d'habitats terrestres et marins d'une valeur écologique unique le long du littoral du Mozambique. En 2017, ce sanctuaire marin essentiel est devenu le 13ème parc et la première réserve marine sous la gestion d'African Parks, en partenariat avec l’Administration Nationale des Aires de Conservation (ANAC). Notre vision commune est de voir ce magnifique écosystème côtier revitalisé en tant qu’une des aires marines de premier plan et les plus productives d’Afrique.

Bazaruto
© Scott Ramsay

Paysage marin productif remarquable qui consiste en une chaîne de cinq îles pittoresques, Bazaruto est un sanctuaire important pour des centaines d’espèces de poissons et une mégafaune marine emblématique dont de nombreuses espèces de baleines, requins, raies, dauphins et tortues. Mais son espèce phare est le dugong et Bazaruto y abrite la dernière population viable de l'Océan Indien occidental. Outre la riche biodiversité, l’archipel comprend cinq îles où vit une population locale d’environ 5.800 personnes qui dépendent entièrement des ressources marines pour leur survie. Avec plusieurs lodges haut de gamme bien établis, le défi consiste à positionner Bazaruto en tant que destination touristique bien gérée de manière durable et prospère, et un sanctuaire marin sûr et productif dont la faune et les populations peuvent bénéficier. Grâce à une gestion efficace et à une meilleure application des lois pour lutter contre la pêche non durable et l’utilisation des ressources, ainsi qu’à un développement économique axé sur la conservation, Bazaruto sera sécurisé pour les générations à venir.

Faits Saillants

  • L'Administration Nationale des Aires de Conservation (ANAC), qui dirige la gestion des parcs nationaux et réserves du Mozambique et l'ONG de conservation African Parks, ont signé un accord de 25 ans pour restaurer, développer et gérer le Parc National de l'Archipel de Bazaruto.
  • Bazaruto est la première réserve marine sous notre gestion, couvrant 1 430 km2 de paysage marin productif, le parc contient également une chaîne de cinq îles.
  • Déclaré zone protégée en 1971, le parc national de l'archipel de Bazaruto est le premier et le plus ancien parc marin du Mozambique et est un sanctuaire essentiel pour les dauphins, les requins, les baleines, les raies manta, les requins baleines et les tortues.
  • L'archipel de Bazaruto abrite la plus grande population refuge viable de dugongs dans l'Océan Indien Occidental. Il s'agit du seul représentant vivant de la famille autrefois diversifiée des Dugongidae, après que sa cousine la plus proche, la vache marine de Stellar, ait été chassée jusqu’à son extinction au 18ème siècle.
  • Le parc contient une variété d'habitats terrestres et marins qui abrite plus de 170 espèces d'oiseaux, 48 espèces de reptiles, 21 espèces de mammifères terrestres, neuf espèces de mammifères marins, 500 espèces de mollusques marins et côtiers et 269 espèces de poissons, ce qui en fait une zone de conservation d'importance mondiale et une destination touristique convoitée et exceptionnelle.
  • Bien que nous ne soyons qu'au début de nos efforts, notre plan est de développer considérablement l'emploi local grâce au recrutement du personnel du parc, à des opportunités touristiques diversifiées et au développement d'entreprises locales durables au profit des insulaires, créant une économie axée sur la conservation.

A l’Horizon

Bazaruto
© Scott Ramsay

African Parks se concentrera tout d’abord sur le renforcement de l'application de la loi afin d'atténuer les menaces les plus immédiates en matière de conservation et de renforcer le soutien au parc par le biais d'un engagement communautaire. Le suivi de la conservation, le développement des infrastructures et la formation axée sur les compétences pour fournir des emplois locaux sont également à l'ordre du jour, avec pour objectif d'améliorer le produit touristique durable écologiquement viable de ce parc magnifique.

Partenaires

En décembre 2017, African Parks a signé un accord de gestion de 25 ans avec l'Administration Nationale des Aires de Conservation (ANAC) du Mozambique pour restaurer, aménager et gérer le Parc National de l'Archipel de Bazaruto et en faire l'une des aires marines protégées de premier plan en Afrique de l’Est.

  • ANAC
    L’Administration Nationale des Aires de Conservation (ANAC) - Mozambique
    En décembre 2017, African Parks a signé un accord de gestion de 25 ans avec l'Administration Nationale des Aires de Conservation du Mozambique pour restaurer, aménager et gérer le Parc National de l'Archipel de Bazaruto et le revitaliser pour en faire l’une des aires marines protégées majeures et les plus productives de l’Afrique de l’Est.
  • wyss
    La Fondation Wyss
    La Fondation Wyss est une fondation caritative privée dédiée au soutien de solutions novatrices et durables qui améliorent des vies, autonomisent les communautés et renforcent les liens avec la terre. La Fondation soutient les parcs nationaux de l’Akagera, Liwonde, Majete et Nkhotakota et, dans le cadre d'un engagement novateur de 65 millions de $US sous la forme de subventions pour cinq nouveaux parcs, soutient le Parc National de la Pendjari au Bénin et le Parc National de l’Archipel de Bazaruto au Mozambique.
  • Segré
    La Fondation Segré
    La Fondation Segré est une fondation suisse créée en 1996 qui est engagée à contribuer à la protection de la biodiversité de notre planète à travers la conservation des espèces menacées et de leur habitat, et la restauration des écosystèmes dégradés. La Fondation Segré est devenue un partenaire financier stratégique d'African Parks en 2016 et a soutenu le Projet Chinko, le Parc National de Zakouma, les Zones Humides de Bangweulu, le Parc National de l’Archipel de Bazaruto et le Parc National Odzala-Kokoua. À ce jour, ils ont fourni plus de 3 millions $US.
  • MozBio
    MozBio
    Le Projet des Zones de Conservation du Mozambique pour la Biodiversité et le Développement, connu sous le nom de MozBio, est financé par la Banque Mondiale et le GEF - Fonds pour l'environnement mondial. Ce projet d'une durée de quatre ans vise à réduire la pauvreté rurale grâce à des programmes améliorés visant à partager les avantages de la conservation et du tourisme naturel avec les communautés, à accroître la création d'emplois liés à la conservation et à promouvoir des activités de subsistance alternatives qui encouragent les communautés à réduire les pratiques destructrices. Le projet sert de plate-forme pour faire face aux menaces à la conservation du capital naturel du Mozambique, promouvoir la croissance du tourisme basé sur la nature, la gestion intégrée du paysage et réduire les niveaux élevés de pauvreté autour des zones de conservation.
  • mitader
    MITADER
    Créé avec pour mandat d'assurer et de promouvoir un développement durable et équitable, la mission du MITADER (Ministère des Terres, de l'Environnement et du Développement Rural) est de réduire les inégalités socioéconomiques en mettant l'accent sur l'environnement rural, en favorisant économie diversifiée et durable.
  • Biofund
    Biofund
    Cette Fondation pour la Conservation de la Biodiversité est une institution financière privée dont l'objectif est de financer la conservation de la biodiversité au Mozambique. Leur mission est de soutenir la conservation de la biodiversité aquatique et terrestre et l'utilisation durable des ressources naturelles, y compris la consolidation du système national des Aires de Conservation. Avec la création de BIOFUND, le concept de fonds fiduciaire pour la conservation a été introduit au Mozambique.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réservez votre séjour dans ce paradis