Bangweulu

Zambie

Sur la Réserve

Bangweulu signifie "là où l’eau rencontre le ciel", ce qui est une description parfaite de cette zone humide protégée appartenant à la communauté dans le nord-est de la Zambie.

AP Bangweulu Wildlife
© Mana Meadows

Bangweulu signifie «là où l’eau rencontre le ciel», ce décrit parfaitement ces zones humides d’importance mondiale et étonnantes en Zambie. Bangweulu est unique en ce sens qu’il s’agit d’une zone humide protégée appartenant à la communauté qui compte 50.000 personnes qui conservent le droit de récolter durablement ses ressources naturelles et qui dépendent donc entièrement de la richesse du parc. Mais en raison des besoins humains et du manque de solutions alternatives, Bangweulu souffre depuis des décennies du braconnage endémique des espèces sauvages et des stocks de poissons. Mais cela a commencé à changer en 2008 lorsqu’African Parks a signé un accord à long terme avec le DNPW (Département des Parcs Nationaux et de la Faune) pour travailler avec les communautés afin de gérer durablement les zones humides au profit de la faune et des populations.

© Mana Meadows

Dix ans plus tard, Bangweulu concilie avec soins les besoins des populations avec la préservation de la faune. Les stocks de poissons ont considérablement augmenté grâce à une interdiction de pêche de trois mois bien appliquée qui a permis d'améliorer les taux de capture et les ventes, ce qui profite économiquement aux communautés. Le braconnage a été maîtrisé et la population du lechwe noir est passée de 35.000 à plus de 50.000 individus au cours des cinq dernières années. La population mondiale de cigognes bec-en-sabot continue de croître, avec 10 nids protégés par des gardes communautaires et au moins 6 poussins qui ont pris leur envol en 2017. Une importante translocation de la faune a eu lieu en 2017 avec 250 animaux, dont des zèbres et des impalas amenés dans les zones humides pour renforcer les populations restantes. Des soins de santé sont dispensés dans les six chefferies et le parc soutient 60 écoles. Les Zones Humides de Bangweulu représentent le plus grand employeur de la région et sont en passe de devenir un exemple de premier plan en matière de conservation communautaire sur le continent.

Faits Saillants

  • Grâce à une gestion efficace du parc, le lechwe noir, qui est classé En Danger sur la Liste Rouge de l'UICN et ne se trouve qu'à Bangweulu, est passé de 35.000 en 2010 à plus de 50.000 individus aujourd'hui.
  • Bangweulu abrite plus de 433 espèces d'oiseaux, dont 10% de la population mondiale de grues caronculées et une population d’importance planétaire de cigognes bec-en-sabot.
  • Bangweulu est le plus grand employeur de la région et fournit des soins de santé et une éducation aux six chefferies.
  • Les programmes communautaires et les projets de développement d'entreprise de Bangweulu, tels que l'apiculture et la gestion des pêches, ont un impact sur plus de 50.000 personnes qui vivent dans l'aire protégée.
  • Une interdiction de pêche en période de frai a porté ses fruits avec une augmentation des stocks de poissons.
  • Un plan de protection des nids de bec-en-sabot a été développé en 2017 avec le soutien et la participation des communautés. Dix pêcheurs locaux sont employés en tant que gardiens pour protéger les sites de nidification du bec-en-sabot, empêchant le vol des œufs et des poussins pour le commerce illégal d'espèces sauvages.
  • Le braconnage massif du passé a été maîtrisé grâce au recrutement du personnel d’application de la loi et de pisteurs des villages. Cela inclut une équipe anti-braconnage à cheval qui a permis aux forces d’application de la loi de parcourir de plus grandes distances et de protéger davantage d'animaux sauvages lors des patrouilles.
Bangweulu Law Enforcement Rangers Parade
© Mana Meadows
  • Quarante ZeduPads (une tablette éducative adaptée à la Zambie) ont été achetés et le programme éducatif national ainsi que du matériel éducatif sur la conservation ont été téléchargés, procurant des matières à plus de 1. 000 élèves.
  • Un facilitateur en santé génésique a été embauché, le premier du genre. Il travaille dans toutes les chefferies et mène des programmes de sensibilisation sur la planification familiale.

A l’Horizon

AP Bangweulu Wildlife
© Mana Meadows

L'année 2017 a vu l'arrivée de 250 animaux, dont des zèbres et des impalas, afin de soutenir les populations locales. D'autres animaux seront introduits en 2018. Le système DAS (Domain Awareness System – un système d’alerte précoce)) fonctionnera en 2018 pour améliorer la gestion du parc. L’application continue du plan de gestion de la pêche se poursuivra, y compris les interdictions de pêche et l’aide aux pêcheurs pour réduire les pertes après récolte et l’accès aux marchés. En outre, nous prévoyons d'étendre le programme « Shoebill Guard », qui emploie des pêcheurs locaux pour surveiller les nids, et nous dispensons une formation en apiculture pour accroître les revenus de la communauté grâce à la production de miel.

Partenaires

Le projet des Zones Humides de Bangweulu est géré par un partenariat entre African Parks, le DNPW (Department of National Parks and Wildlife- Département des Parcs Nationaux et de la Faune) et les six CRB (Community Resource Boards - Conseils de Ressources Communautaires) qui ont compétence sur la zone dans laquelle le projet est situé. Le Conseil d’Administration pour la gestion des Zones Humides de Bangweulu a été créé en 2008 après que les communautés, par l'intermédiaire de leurs chefs, les CRB et conseillers, aient invité African Parks à devenir leur partenaire de gestion du projet des Zones Humides de Bangweulu.

Le Conseil d’Administration comprend des représentants des six communautés locales, d’African Parks et du DNPW. Cela garantit que les parties prenantes au cœur du projet, les personnes qui vivent et travaillent dans la communauté, aient un rôle significatif à jouer dans la gestion de la zone.

  • DNPZ
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune de la Zambie (DNPZ)
    Le Département des Parcs Nationaux et de la Faune de la Zambie (DNPZ) travaille à la protection et la conservation des zones fauniques de la Zambie ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de vie des communautés et au maintien d’une biodiversité durable. Nous avons commencé notre collaboration avec le DNPW au Parc National des Plaines de Liuwa en 2003 et dans les Zones Humides de Bangweulu en 2008.
  • Buffett
    Partenaires Communautaires dans les Zones Humides de Bangweulu - Zambie
    Les Conseils Communautaire des Ressources (Community Resources Boards - CRB) sont les partenaires communautaires principaux dans la gestion des Zones Humides de Bangweulu. Les six Conseils des Ressources sont composés de membres de la communauté élus démocratiquement et issus de groupes d'actions villageoises des six Chefferies de Bangweulu. Ces membres représentent la communauté plus large de la Zone Humide et veillent à ce que les parties prenantes clés soient directement impliquées dans la gestion de la zone.
  • wwf
    Le WWF-Pays-Bas & le WWF Zambie
    Le WWF Pays-Bas soutient African Parks depuis 2007, avec pour objectif de développer le modèle de gestion d’African Parks à travers l'Afrique. Plus de 6,5 millions d'euros ont été consacrés aux coûts de fonctionnement de base et aux projets de conservation dans le Parc National des Plaines de Liuwa, dans les Zones Humides de Bangweulu et à Odzala-Kokoua. Un groupe de cinq familles appelé le «Cercle d'Odzala» contribue à la partie Odzala de ce financement. Notre partenariat avec le WWF aux États-Unis se concentre également sur Odzala-Kokoua. Le WWF-Belgique est devenu un partenaire financier stratégique d'African Parks pour nos parcs du Malawi et pour les Plaines de Liuwa.

Visitez le Parc

Cette source de revenus vitale renforce non seulement les liens avec les communautés environnantes, mais assure également la survie du parc et de sa faune.

Réservez votre séjour ici