African Parks 02 décembre 2020

Le Gouvernement de la République du Congo redouble ses efforts de protection d’Odzala-Kokoua dans le Bassin du Congo, la deuxième plus grande forêt tropicale du monde

Brazzaville, Congo: Le Gouvernement de la République du Congo a réaffirmé son accord de gestion avec African Parks, organisme de conservation sans but lucratif, pour le Parc National Odzala-Kokoua, renforçant l'accord de partenariat pour les 15 dernières années de son mandat et y intégrant le Sanctuaire des Gorilles de Lossi, habitat de 380 km². Fort de dix ans de partenariat entre le Ministère de l'Économie Forestière et African Parks, l'accord signé vendredi 27 novembre réitère l'engagement du Congo dans son investissement pour la durabilité du parc et pour la valorisation des avantages sociaux et économiques à long terme issus de la nature.

«Nous sommes extrêmement fiers d'avoir conclu un accord révisé pour la gestion du Parc National Odzala-Kokoua, y compris le Sanctuaire des Gorilles de Lossi», a déclaré Son Excellence Rosalie Matondo, Ministre de l'Économie Forestière. «Ce nouveau chapitre de notre partenariat pour protéger l’un des parcs phares du Congo est une expression de la contribution de notre nation à la lutte mondiale contre le changement climatique et la perte de biodiversité. Il vise à intégrer la conservation dans notre approche du développement socio-économique, à renforcer l'écotourisme et à permettre aux communautés de bénéficier de paysages sains et fonctionnels ».

Le Parc National Odzala-Kokoua est situé au cœur du Bassin du Congo, la deuxième plus grande forêt tropicale humide du monde. Le parc est un haut lieu de la biodiversité, soutenant une diversité florale presque sans précédent, une population importante des derniers gorilles des plaines occidentales au monde, des éléphants de forêt et plus de 450 espèces d’oiseaux; tout en soutenant environ 130.000 personnes dans sa périphérie étendue. En outre, la contribution de l’écosystème à la séquestration du carbone, à la régulation climatique mondiale et régionale et aux processus hydrologiques font d’Odzala une zone de conservation de la plus haute importance pour la planète.

«La communauté mondiale prend conscience de la nécessité de protéger et de préserver ce qui reste de la nature, reconnaissant que notre survie en tant qu'espèce dépend des services écosystémiques que la nature nous fournit. Nous félicitons donc le Gouvernement du Congo pour les efforts qu’il a déployés et qu’il déploie aujourd’hui pour garantir que la précieuse biodiversité du Congo et de ce monde soit protégée à l’avenir », a déclaré le PDG d’African Parks, Peter Fearnhead.

La Ministre congolaise de l’Economie Forestière, le PDG d’African Parks et l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Congo ont participé à une cérémonie virtuelle de signature le 27 novembre. L'événement a marqué le 10e anniversaire de leur partenariat pour Odzala, qui avait été lancé en 2010 pour assurer la gestion efficace et les moyens du parc. Les communautés sont des parties prenantes centrales dans la détermination de la préservation des ressources naturelles exceptionnelles d’Odzala. En travaillant de façon concertée au cours de cette décennie - avec l'aide de partenaires techniques et financiers, en particulier l'Union Européenne - le parc construit une durabilité au profit des personnes et de la faune.  

Le braconnage étant nettement réduit, le tourisme cultivé et d’autres activités génératrices de revenus en cours de développement, le parc non seulement favorise les bénéfices pour les communautés locales, mais fait partie de l’émergence du Congo en tant que destination de conservation importante.   

La gestion globale du Parc National Odzala-Kokoua est soutenue par des fonds essentiels de l'Union Européenne, de la Fondation Arcus, de la Fondation Segré, de Save the Elephants and Wildlife Conservation Network’s Elephant Crisis Fund, du WWF - Pays-Bas, de Stichting Natura Africae, de l’US Department of State Bureau of International Narcotics and Law Enforcement, de la Rob and Melani Walton Foundation, de Wildcat Foundation ainsi que d’un certain nombre d'autres donateurs privés et publics.

Les contenus multimédias sont disponibles ici

###

À propos du Parc National Odzala-Kokoua: Le Parc National Odzala-Kokoua au Congo est l’un des plus anciens parcs nationaux d’Afrique. Désigné en 1935, il couvre une vaste zone de 13.500 km² au cœur du Bassin du Congo, la deuxième plus grande forêt tropicale au monde. Les humains occupent la zone depuis plus de 50.000 ans, mais c'est toujours l'une des zones les plus diversifiées sur le plan biologique et les plus riches en espèces de la planète, le parc abritant l'une des plus grandes populations restantes de gorilles des plaines occidentales, d'éléphants de forêt et plus de 450 espèces d'oiseaux. Le Ministère Congolais de l’Economie Forestière, du Développement Durable et de l’Environnement s’est associé à African Parks pour gérer Odzala en 2010 afin de protéger sa biodiversité et ses services écosystémiques et de garantir des avantages durables pour les personnes et la faune. Pour en savoir plus, allez sur www.africanparks.org.

A propos du Ministère de l'Economie Forestière: La République du Congo joue un rôle de leader dans la gestion des forêts du bassin du Congo. Ce rôle s’affirme de plus en plus et est reconnu au niveau international. Le département de l’économie forestière, se conforme à la politique forestière définie par le Président de la République du Congo en matière  de gestion durable des écosystèmes forestiers. Nous avons commencé notre travail avec ce ministère dans le Parc National Odzala-Kokoua en 2010.